engrais verts afrique

Propriétés importantes

Capacité de bien pousser sous des conditions locales

Il faut choisir des légumineuses qui poussent bien sous les conditions locales et dans les sols locaux. Daryanto et al. (2015) explorent le lien entre la texture du sol et la performance des légumineuses ; ils indiquent que les sols argileux fins retiennent l’eau et les nutriments, mais restreignent la croissance des racines. Les sols grossiers et sablonneux ont généralement une fertilité réduite et ne retiennent pas bien l’humidité. Dans l’ensemble, les meilleurs sols ont une texture moyenne, mais les petits paysans ont rarement accès à des sols idéaux. Faites de votre mieux pour trouver une légumineuse qui pousse bien — même si ce n’est pas de manière optimale — dans le sol moins qu’idéal. Notons que les légumineuses ont besoin d’un peu de phosphore pour fixer l’azote (Ssali et Keya 1983 ; Zahran 1999).

Il faut aussi tenir compte des conditions climatiques saisonnières dans la sélection des légumineuses les mieux adaptées aux sols locaux. Dans le sud-ouest de la Floride, par exemple, le dolique d’Égypte (Lablab purpureus) pousse bien durant la période fraîche et sèche de l’année, mais pas durant l’été chaud et humide.

Capacité de bien couvrir le sol

Le port des légumineuses est variable. Certaines variétés de niébé, de dolique d’Égypte et de pois mascate ont un feuillage abondant qui s’étend rapidement et couvre le sol. Dans un essai de culture intercalaire d’ECHO sur un sol sablonneux, des niébés espacés à 60 cm (dans les rangs) X 100 cm (entre les rangs) a complètement couvert le sol en de 6 à 8 semaines. Le pois d’Angole (Cajanus cajan), la crotalaire, et la téphrosie (Tephrosia vogelii et T. candida) sont plus dressés, avec une croissance de type arbustive. Les légumineuses dressées comme celles-ci peuvent encore bien couvrir le sol à condition qu’elles ne soient pas trop espacées.

Capacité de produire suffisamment de biomasse

On obtient plus de paillis lorsque la légumineuse produit de grandes quantités de biomasse, mais cela comporte aussi des désavantages. Les légumineuses petites et compactes (notamment certaines variétés de niébé à croissance rapide) ont les avantages d’une maturation précoce, d’être plus faciles à cultiver et à récolter mécaniquement et de moins nuire aux plantes des céréales voisines cultivées en association. Cependant, elles ne produiront probablement pas de grandes quantités de biomasse. De la même manière, les variétés précoces de pois d’Angole produisent des gousses avant les variétés de longue durée, mais ces dernières produisent beaucoup plus de biomasse (Figure 3).

pois angol e engrais vert afrique
Figure 3. Variétés de pois d’Angole dans un essai d’ECHO en Afrique du Sud. Une variété de longue durée a produit 30 t/ha de matière sèche comparativement à une variété de cycle court qui a fleuri plus tôt, mais produit moins de 10 t/ha de matière sèche.

Capacité de fixer l’azote

Si une légumineuse pousse bien dans un sol pauvre en azote, il y a de fortes chances qu’il s’agit d’une plante qui fixe l’azote. Cependant, il est tout de même utile d’examiner les nodules racinaires (cloques) des légumineuses. On peut facilement détacher des racines ces nodules colonisés par des bactéries fixatrices d’azote en les frottant avec le pouce. Lorsqu’un nodule est coupé en deux, une couleur de rose/rouge à pourpre (Figure 4) indique la présence d’un porteur d’oxygène appelé leghémoglobine, laquelle à son tour indique que des bactéries fixatrices d’azote travaillent bien. Au contraire, une couleur verte ou presque blanche indique une fixation d’azote inefficace ou l’absence de bactéries rhizobiennes. L’inoculation des semences avec une bactérie appropriée peut améliorer la fixation d’azote, notamment la première fois qu’une légumineuse est plantée dans une zone. La plupart des légumineuses cultivées dans les essais d’ECHO forment des nodules roses/rouges sans inoculation. Du coup, cela indique que les souches de bactéries appropriées sont déjà présentes dans le sol.

nodosite haricot sabre sene
Figure 4. Nodules sur les racines de haricot sabre dans des parcelles de recherche d’ECHO dans le sud-ouest de la Floride.

Conditions d’acceptation des paysans

Faible coût

Les paysannes et paysans qui disposent de peu de ressources travaillent habituellement des petites parcelles de terre avec très peu d’argent. Ils ne consacreront probablement pas de terre et/ou de travail précieux pour faire pousser une légumineuse uniquement pour améliorer la fertilité du sol. De plus, ils n’ont pas les moyens d’acheter des semences dispendieuses. C’est pourquoi les légumineuses les plus susceptibles d’être adoptées sont facilement disponibles et poussent bien sans avoir besoin de beaucoup de préparation du sol, d’engrais ou de pesticides.

Autres avantages tangibles en plus de l’amélioration du sol

Les coûts seront encore plus faibles si une légumineuse est polyvalente. Par exemple, si la légumineuse couvre bien le sol, elle peut en fait réduire le travail des paysans en supprimant les mauvaises herbes. Si elle produit des haricots comestibles ou du fourrage, elle peut réduire les frais d’alimentation des paysans et même servir de source de revenus. C’est particulièrement le cas si la légumineuse poursuit sa croissance durant la saison sèche en produisant des aliments sur une terre qui autrement serait inutilisée.

Intégration facile avec les cultures existantes

Comme mentionné ci-dessus, la terre est une ressource précieuse. En intégrant les légumineuses dans la production de céréales de base, un paysan n’aurait pas besoin d’un autre lopin de terre pour cultiver les légumineuses. Pour que cela fonctionne, la légumineuse ne doit pas concurrencer fortement la culture principale.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici