Lutte biologique contre les Nématodes phytoparasites

0
301
Un exemple de lutte biologique : exemple de plantations d'oeillets d'inde dans une plantation de tomates

Les Nématodes phytophages, à l’inverse des Nématodes zooparasites connus depuis toujours, sont passés longtemps inaperçus, et le sont souvent encore, en raison de leur taille microscopique et du fait qu’ils se trouvent toujours cachés dans le sol ou à l’intérieur des tissus végétaux. On a souvent couvert l’ignorance de leur présence par le terme général de « fatigue des sols ».

Les problèmes phytosanitaires causés par ces ravageurs ont une incidence économique très importante à l’échelle mondiale, car ils s’attaquent aussi bien aux grandes cultures qu’aux cultures maraîchères,florales et fruitières. En Europe, ils sont responsables de dégâts atteignant 10% de la production céréalière et entraînent des diminutions de récoltes de 20 à 30% dans les vergers d’agrumes méditerranéens. Les dommages qu’ils provoquent aux USA représentent annuellement 6 milliards de dollars.

Dans les régions tropicales et tempérées chaudes, très favorables à leur développement, ils constituent l’un des principaux ennemis des plantations et cultures de Caféier, Cotonnier, Bananier, Ananas, Maïs,Sorgho, etc., bases principales du développement de ces pays. Les espèces les plus répandues et causant les plus gros dégâts dans le monde appartiennent au genre Meloidogyne (Anguillule ou de Nématode à galles des racines)

Les nématicides chimiques dangereux et polluants, sont progressivement mis à l’index dans certains pays alors que les solutions de remplacement n’existent pas encore. Devant cette situation,les recherches sur la lutte biologique connaissent un regain d’intérêt et nous proposons ici un inventaire des principales voies d’études actuellement développées à l’échelle mondiale : Champignons prédateurs – qui piègent et capturent les Nématodes -, Champignons ovicides – qui tuent leurs oeufs -,Champignons à spores adhésives, endomycorhyzes (Champignons vivant en symbiose avec les racines). Bactéries antagonistes, toxines produites par les microorganismes et les plantes.

la lutte biologique contreles Nématodes phytoparasites

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here