Les jardins potagers améliorent la nutrition des populations africaines

0
249
jardins potager afrique

Avoir accès, à tous moments, à une alimentation sûre et nutritionnellement suffisante et équilibrée est l’un des droits fondamentaux de tout être humain. De très nombreux ménages africains ont de grandes difficultés à y parvenir. Mais, si les ménages disposent de quelques terres, d’un peu de main-d’œuvre, de semences, d’un meilleur équipement et d’une bonne information, ils peuvent très largement améliorer leurs terres et produire davantage d’aliments nourrissants.

Dans de nombreuses régions d’Afrique, les jardins potagers sont une tradition bien établie et constituent pour les ménages une source importante d’aliments. Ils permettent de répondre aux besoins alimentaires pendant les périodes de disette et de générer des revenus. Le plus souvent, ce sont les femmes qui s’en occupent; elles y cultivent des plantes précoces, comme le maïs vert, et des arbres fruitiers, ainsi que des légumes et des condiments qui entrent dans la préparation des assaisonnements. Lorsqu’un jardin potager est bien cultivé, même s’il a une faible superficie (par exemple 100 m2), il peut apporter une contribution substantielle à l’alimentation et au bien-être nutritionnel des ménages.

Etant donné la diversité agroécologique, climatique et socioculturelle du continent africain,ainsi que de ses pays et régions, le présent module de formation ne peut pas prendre en compte tous les aspects et répondre à tous les besoins. Néanmoins, il donne des conseils pratiques et offre un certain nombre de possibilités technologiques pour créer des jardins potagers dans différentes zones climatiques (humide, subhumide et semi-aride).

Améliorer la nutrition grâce aux jardins potagers

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here