abeille apiculture afrique

L’apiculture est une industrie en croissance constante en Afrique. L’apiculture offre des opportunités financières uniques pour ceux qui cherchent du travail. En outre, elle a également montré qu’elle pouvait apporter des avantages dans d’autres domaines, notamment la production alimentaire et la conservation de l’environnement.

L’apiculture, qui était auparavant rejetée dans de nombreux pays africains, gagne aujourd’hui rapidement en popularité et est même encouragée par les gouvernements. De plus en plus de personnes se lancent dans l’apiculture. La production de miel a grimpé en flèche. De nombreux programmes de développement du miel ont vu le jour, visant à former les jeunes pour qu’ils deviennent des apiculteurs professionnels et à leur donner des conseils sur la manière de développer leurs entreprises.

Qu’est-ce qui explique cette hausse ? Quel est l’attrait de l’apiculture ?

Premièrement, la demande de miel et d’autres produits apicoles est en constante augmentation. Le miel est recherché dans les supermarchés, les cuisines d’hôpitaux, les hôtels et les usines. Des produits comme la cire, un déchet des rayons des ruches, peuvent être utilisés par les entreprises pour fabriquer de nombreux articles ménagers, tels que  savons et encaustiques. L’augmentation de la demande se traduit par une hausse des prix, ce qui augmente les revenus des apiculteurs.

De plus, il ne faut pas grand-chose à une personne pour se lancer dans l’apiculture; c’est très accessible d’un point de vue financier. Reggis Woyo, économiste pour la Convention des syndicats sociaux du Zimbabwe, explique le faible niveau d’investissement et la rentabilité élevée de l’apiculture : “Pour seulement 90 $, un étudiant apiculteur peut acheter un enfumoir de ruche, une combinaison protectrice, des bottes solides et une brosse à abeilles. Les abeilles stockent le miel après trois mois. Les apiculteurs récoltent en moyenne 600 bouteilles de miel par an.”

L’élevage de l’abeille mellifère peut être une source de revenus plus régulière que l’agriculture. Bien qu’il puisse y avoir des feux de brousse et des ravageurs qui menacent la production de miel, l’apiculture est soumise à moins de facteurs externes que l’agriculture. Les facteurs environnementaux tels que les sécheresses, très graves pour les cultures, n’ont pas autant d’impact sur l’apiculture.

L’apiculture est également bénéfique pour l’environnement et la production alimentaire. Les abeilles mellifères sont d’importants pollinisateurs qui favorisent grandement la propagation et la survie des plantes. Cela permet à l’écosystème de rester diversifié et durable et d’augmenter considérablement les rendements en fruits et légumes.

Ces pollinisateurs fournissent également des services similaires aux forêts, où les plantes sauvages, les fleurs et les arbres peuvent tous en bénéficier. Cela contribue à préserver et à étendre ces forêts, ce qui peut potentiellement aider les régions du monde où les forêts ont disparu. Par exemple, au Zimbabwe (un pays aux prises avec des forêts en voie de disparition), l’apiculture a contribué pour 2 % aux efforts de replantation forestière du pays.

Malgré les succès récents, il y a place à l’amélioration. Il y a eu quelques problèmes pour couvrir les coûts de production. Il faut améliorer la situation en ce qui concerne l’augmentation du nombre de travailleurs qualifiés, l’entreposage du miel, l’emballage, l’équipement de transformation et le transport du produit sur le marché. En outre, l’industrie est toujours occupée par les hommes, bien que des efforts récents aient été faits pour intégrer les femmes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici