niébé-conservation

Le niébé est une des productions les plus problématiques en terme de conservation. En effet, les pertes sont couramment de 20 à 40% selon les études.

Le principal ennemi du niébé, fléau du producteur, est la bruche du niébé. Des techniques variées sont utilisées pour lutter contre ce prédateur : utilisation de pesticides, de cendres, de plantes insecticides, ou des bâches solaires.

L’université de Purdue, en collaboration avec l’INRAN au Niger, a mis au point un sac à triple fonds ou « sac PICS », soit Purdue Improved Cowpea Storage. Ce sac en tissu synthétique, doublé à l’intérieur par deux sacs en plastique (triple fonds), assure un stockage du niébé sur une longue période sans utilisation de produits chimiques.

Jusqu’à présent, les chercheurs pensaient que la bruche ne peut vivre sans respirer d’air, raison pour laquelle le stockage du niébé dans les milieux dépourvus d’air constitue une méthode efficace de lutte contre cet insecte (principe de la conservation du niébé dans des cendres). La technologie du triple ensachage résulte du fait qu’une fois que les sachets contenant le niébé sont hermétiquement fermés et encastrés l’un dans l’autre, toute entrée d’air est impossible, d’où la mort des insectes s’y trouvant et l’arrêt du cycle de reproduction.

Mais selon des résultats publiés récemment par des chercheurs nigériens et américains, la bruche meurt moins de suffocation, que d’un manque d’eau. C’est pour cela que les chercheurs insistent pour que le niébé soit le plus sec possible lors de la récolte.

Réalisée correctement, les résultats apportés par cette technologie sont une suppression totale des pertes dues aux bruches.

niebe_triple_ensachage

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici