consoude

Nom commun: consoude
Noms scientifiques :

  • Symphytum asperum (consoude rêche / épineuse)
  • Symphytum ibericum (consoude naine) : 30-40 cm de hauteur et large
  • Symphytum grandiflorum (consoude à grandes fleurs ) : 20 à 30 cm de hauteur, 45 cm de largeur
  • Symphytum officianale (consoude sauvage / commune / médicinale) : 90 à 150 cm de haut et de largeur
  • Symphytum orientale (consoude blanche) : 60 à 90 cm de haut, 30 à 45 cm de large
  • Symphytum tuberosum (consoude tubéreuse) : 30 à 60 cm de hauteur et largeur
  • Symphytum x uplandicum (consoude rousse / caucasienne / quaker / bleue) = hybride naturel de S. asperum et de S. officinale : 30 à 150 cm de haut, 90 cm de largeur

Famille : Boraginaceae (famille de la bourrache ou du myosotis)
Cultivars / Variétés: Plusieurs espèces / variétés disponibles
Pollinisation : autopollinisation
Durée de vie : pourrait vivre plus de 10 ans
description :
consoude botaniqueLa consoude est une plante vivace à croissance rapide. La consoude forme des touffes avec une racine pivotante profonde qui aide à extraire les éléments nutritifs.
Ses grandes feuilles peuvent être coupées et laissées sur place ou déplacées vers la zone de votre choix en fonction des besoin en nutriments. Ses jolies petites fleurs (qui attirent un grand nombre d’insectes utiles).
La consoude peut pousser dans de nombreuses conditions climatiques et de composition de sol. C’est la plante “engrais” idéale.

L’histoire :

  • La consoude est originaire d’Europe et d’Asie.
  • Elle est cultivé depuis environ 400 ans av JC et est utilisée en médecine par les Chinois depuis plus de 2 000 ans.

Utilisations principales de la consoude :

  • Le paillis : la consoude peut être coupé 1 à 2 fois par an (4 à 5 fois par an si fertilisé) et jusqu’à 10 fois dans les zones tropicales où elle peut produire jusqu’à 40t de matières végétales à l’hectare. Couper à environ 7/8 cm au-dessus du sol et utiliser comme paillis vert. Évitez les récoltes de la première saison.
  • Engrais liquide : le trempage des feuilles de consoude hachées dans l’eau pendant plusieurs semaines produit un liquide épais et sombre qui peut être dilué avec de l’eau et utilisé comme fertilisant des plantes.
  • Accumulateur de minéraux : riche en potassium, mais aussi en phosphore, calcium, cuivre, fer et magnésium.
  • Ses nectar et pollen attirent les abeilles.

fleur consoudeUtilisations secondaires :

Culture fourragère pour les porcs, les moutons et la volaille.  les bovins et les lapins n’aiment pas les feuilles fraîches et ne les mangent que fanées.
la consoude a une longue histoire de plante médicinale en particulier pour aider à la guérison des plaies et des os.

Conditions de culture de la consoude :

Lumière : préfère le plein soleil
Ombre : Tolère l’ombre légère (environ 50%)
Humidité : moyenne, certaines espèces peuvent être un peu plus tolérantes à la sécheresse
pH : tolère une large plage (6,5 à 8,5)
Considérations spéciales pour la croissance : C’est une excellente espèce à planter sous les arbres fruitiers.
Propagation : Peut être multiplié par boutures de racines en hiver et au printemps ou en saison froide. Plantation à environ 6/7 cm de profondeur. Division possible des racines au printemps. Symphytum officianale (consoude commune / médicinale) peut s’auto-ensemencer.
Entretien : Minimal.
Préoccupations : Peut se propager et devenir envahissante.(Remarque: l’utilisation du cultivar “Bocking 14” est stérile et empêche sa propagation.) et peut être difficile à éradiquer. Toutes les parties de la plante contiennent des alcaloïdes pentacyliques et présentent donc une certaine toxicité (une consommation régulière peut entraîner une toxicité hépatique). Les feuilles et les tiges sont couvertes de petits poils qui peuvent irriter la peau.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici