Culture de pommes de terre nouvelles avec récolte échelonnée

Le buttage est une méthode éprouvée pour cultiver les pommes de terre. Mais si vous ne cultivez que quelques pommes de terre, ou si vous aimez les pommes de terre  ” nouvelles “, cette méthode simple vaut la peine d’être essayée.

Préparez les pommes de terre de semence

Couper la pomme de terre en plusieurs morceaux, comme sur la photo ci-contre. Inclure un “œil” sur chaque semence. C’est le point de croissance d’où les nouvelles plantes émergeront.

Ne coupez pas les morceaux trop gros. Un plus petit morceau de pomme de terre encourage la plante à s’enraciner plutôt que de vivre des aliments stockés dans la semence.

Et n’essayez pas d’avoir beaucoup d’yeux sur un seul morceau. Chaque œil produira plusieurs tiges. Si trop de personnes grandissent ensemble, elles se disputeront le soleil et les nutriments. De plus, avoir beaucoup de tiges par pied, donnera beaucoup de pommes de terre de petit calibre. En avoir peu, donnera peu de pommes de terre de gros calibre.

Laisser sécher les morceaux à l’air pendant 24 heures. Cela durcit la couche extérieure de la pomme de terre et l’aide à résister aux maladies.

Vous pouvez également saupoudrer légèrement les morceaux de pommes de terre d’un peu de poudre de soufre ou de bouillie bordelaise (pas très bio mais…) pour aider à empêcher les champignons de les attaquer. Agiter les morceaux dans un sachet avec une petite quantité de poudre jusqu’à ce qu’ils soient bien enrobés.

Préparez le sol

Avec cette méthode, vous n’avez pas besoin de creuser des tranchées ou de déplacer des monticules de terre. Il suffit d’étaler une pelle de compost sur une surface de 30 cm X30 cm, dans un endroit ensoleillé et bien drainé du jardin. Le sol doit être assez meuble pour que la pomme de terre puisse envoyer facilement les racines vers le bas.

Prenez la semence et pressez-le fermement contre le sol. Assurez-vous que l’œil est tourné vers le haut, comme sur la photo ci-contre.

Déposez le paillis

Déposez un tas de paillis de 20 cm de hauteur au-dessus de la semence. La paille peut aussi fonctionner, mais elle peut apporter des mauvaises herbes dont vous devrez vous occuper plus tard.

Arrosez doucement le monticule pour bien mouiller le paillis. Garder le monticule uniformément humide.

Au fur et à mesure que les tiges apparaitre, commencez à les nourrir avec une pulvérisation foliaire à concentration moyenne. Utiliser de l’émulsion de poisson ou de l’extrait d’algues une fois par semaine jusqu’à ce que les fleurs s’ouvrent, puis cesser de les nourrir. Vous pouvez utiliser un purin de consoude.

La pomme de terre aime la consoude ! Un apport de 2 ou 3 feuilles séchées de consoude autours du plant de pommes de terre, vous apportera une production supplémentaire et des pommes de terre plus précoces d’environ 15 jours : C’est très appréciable pour les pommes de terre primeurs.

Entourez les tiges de paillis supplémentaire chaque fois qu’elles ont grandi d’environ 15 cm.

Les pommes de terre poussent à l’extrémité des stolons que la plante dépose là où les tiges sont recouvertes de paillis. Ainsi, avec le temps, votre plante aura des tubercules de plusieurs tailles à l’intérieur du monticule.

Récoltez des pommes de terre

L’avantage de cette méthode, c’est que vous pouvez prélever les pommes de terre nouvelles, sans déranger la plante. Si c’est votre objectif, vous pouvez commencer la collecte des premières pommes de terre nouvelles juste après la floraison, comme dans l’illustration ci-dessus. Il suffit de retirer doucement le paillis et de prélever, avec les doigts, les pommes de terre nouvelles des extrémités des stolons.

Ne prenez qu’environ 20 pour cent des pommes de terre nouvelles à la fois. Laisser le reste pour éviter que la plante ne soit stressée.

Continuez d’arroser les plantes tout au long de la saison pour qu’elles continuent à produire de nouvelles pommes de terre.

Si vous préférez laisser les pommes de terre mûrir et grossir, arrêtez de les arroser après la floraison. La plante commence alors à se concentrer sur le développement des pommes de terre. Puis, à l’automne, lorsque la plante commence à dépérir, comme sur l’illustration ci-dessus, écartez le paillis et récoltez les pommes de terre matures.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici