Bouturage agro-forestier et développement durable

0
184

Le bouturage est la technique la plus utilisée pour multiplier des plantes par voie végétative à partir d’un fragment de racine, de tige ou de feuille. Les boutures prélevées sur l’individu a multiplier permettent de générer des copies dont le génotype, la croissance et l’architecture seront généralement identiques a ceux de la plante-mère. Ainsi, plusieurs stades doivent être franchies avec succès pour que la bouture donne naissance a un plant autonome et fonctionnel : cicatrisation, formation de nouvelles cellules, induction de la formation des racines et leur rattachement aux tissus vasculaires de la bouture, initiation et élongation du systèrne racinaire.

L’enracinement des boutures est un processus complexe intimement lie a (‘interaction de plusieurs facteurs, notamment la qualité morpho-physiologique de la bouture (génotype, concentration en azote, contenu en eau, etc.), le substrat d’enracinement et sa teneur en eau, les propriétés physico-chimiques du substrat (pH, environnement gazeux, drainage, etc.), l’humidité relative et la température de l’air, le déficit de pression de vapeur, la surface foliaire, l’intensité de lumière, etc. Pour certaines espèces, l’enracinement est fortement amélioré par l’utilisation de boutures issues de pieds-mares jeunes et par Imprégnation de la base des boutures a !’aide de régulateurs de croissance (hormones végétales). Le présent chapitre traitera uniquement du bouturage de rameaux, qui consiste à insérer un rameau dans un substrat dote de propriétés physico-chimiques favorables a l’enracinement et a le placer sous des conditions environnementales particulières.

Bouturage Guide_pratique_de_multiplication_vegetat

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here